DuPont

Fondé par un royaliste français fuyant la révolution, DuPont devient le plus gros fournisseur de poudre à canon de l’armée américaine, fournissant la moitié de la poudre employée pendant la guerre de sécession.

Important fournisseur d’armement (dynamite et autres explosifs) lors des deux guerres mondiales, la firme a par ailleurs joué un rôle important dans le Projet Manhattan en 1943, en concevant, construisant et exploitant l’usine de production de plutonium.

Selon des documents trouvés à Auschwitz, DuPont y aurait livré du Zyklon B que la compagnie fabriquait après avoir acquis le brevet de Farben.

Au cours des années 1930, DuPont fut l’un des principaux acteurs du lobbying anti-chanvre, aux côtés des magnats de l’industrie papetière (qui détenaient une partie de la presse et des forêts).

Il fallait éliminer le chanvre comme source de fibres—un des plus gros marché pour la compagnie à l’époque. De plus, le papier de chanvre menaçait le monopole que détenait DuPont sur la fabrication des produits chimiques nécéssaires à la transformation du bois en papier.

Harry J. Anslinger, commissaire du bureau de lutte contre les narcotiques de 1930 à 1962, promoteur du Marihuana Tax Act (1937) qui rendit la culture du chanvre impossible économiquement, était le neveu du banquier Andrew Mellon, lui-même l’un des principaux financiers de DuPont. Ceci participa à la déforestation massive du Canada et des États-Unis. Aujourd’hui, les États-Unis sont le premier pays producteur de papier au monde (80,8 Mt/an), majoritairement à partir d’arbres venant du Canada, loin devant le second, la Chine, pourtant inventeur du papier (37,9 Mt/an).

Coincidence, le Nylon, une fibre synthétique, fut breveté la même année que le chanvre devint illégal.

Cerise sur le sunday, une équipe de recherche du Political Economy Research Institute de l’université du Massachusetts Amherst a établi que DuPont se place parmi les plus gros producteurs de pollution de l’air aux États-Unis.

DuPont est un fier membre du club des Bienfaiteurs de l’Humanité.

Les commentaires sont fermés.